S'épanouir professionnellement grâce à la confiance en soi.

Ah ! La confiance en soi… ce fameux sésame qui vous permet de prendre conscience de votre valeur personnelle et professionnelle. Elle est tout bonnement une sorte de jugement, d’autocritique. Avez-vous parfois des doutes concernant votre crédibilité ou l’importance accordée à vos interventions au bureau ?

 

Comment gérez-vous le fait de devoir prendre la parole devant vos collègues, clients ou supérieurs ?
Hésitez-vous ? Bafouillez-vous ? Et cela, même si vous savez pertinemment que votre intervention est préparée et construite ?


Un seul mot d’ordre: relativisez !
Et si ce n’était pas si difficile à faire, et s’il suffisait simplement de réaliser que vous seul vous mettez une pression pour des choses que les autres ne voient même pas.
C’est vous qu’il faut convaincre, personne d’autre!


La confiance en soi peut aussi perturber une prise de décision professionnelle.
Choisir la voie de l’ambition ou celle de la sécurité, la prise de risques ou le train-train ? 
Cette confiance trace votre route alors qu’elle ne repose sur aucun critère précis et extérieur.


Mais alors, comment la confiance en soi se construit-elle ?
Elle dépend d’une quantité de phénomènes extérieurs comme l’impact du regard des autres sur votre vie, comme la façon dont vous déterminez votre mode de vie, dont vous choisissez votre style vestimentaire, dont vous vous exprimez, dont vous pensez… et tout cela se construit autour de la plus ou moins grande liberté que vous vous accordez par rapport au regard et à la pensée des « autres ».
« Est-ce que je me sens libre d’être qui je veux complètement et librement ou mes choix sont-ils dictés par ce que je pense que les autres vont voir en moi ? ».


La confiance en soi se traduira et se construira donc suivant le peu (ou pas) de doutes que vous ressentez lors d’une prise de décision ou de parole.
L’absence de doutes et le fait d’assumer sa personnalité et ses choix (de vie ou quotidiens) seront donc annonceurs d’une grande « auto-confiance ».


En vous demandant sans cesse ce que les autres pensent de vos moindres faits et gestes, vous vous limitez et passez à côté d’un tas de choses ou d’opportunités bêtement et pour de mauvaises raisons.
La simple peur du regard de l’autre ne doit jamais motiver un choix, une réaction, une décision ou une façon de penser.


Concrètement, comment booster la confiance en soi ?
Comme dit plus haut, il faut bien intégrer le fait que les barrières sont posées par vous-même et par l’image que vous pensez avoir par rapport à votre entourage.
Par conséquent, comprenez que ce manque de confiance va de pair avec le fait que vous donnez, à tort, trop de légitimité à l’autre en général.
Sortez de la zone de confort que vous vous êtes imposé sans raisons et efforcez-vous de ne pas vous soucier excessivement de ce que vos collègues pensent de vous dans le sens où c’est avant tout l’avis de votre supérieur qui compte... et surtout le vôtre.


Savez-vous que votre look peut aussi vous aider à redorer votre confiance en vous ?
Cela peut paraître superficiel et léger, mais ce point peut être une première clé pour rehausser votre auto-perception.
Offrez-vous donc une nouvelle coupe de cheveux ou une tenue qui s’avérera être une véritable carapace, un rayonnement de confiance en vous, si, si !
Il en va de même pour tout ce qui concerne vos diverses expériences et connaissances sportives, culturelles ou professionnelles.
Elles vous aideront dans les conversations à aborder des choses que vous maitrisez avec passion et conviction.


Suivant les cas et l’organisation hiérarchique, n’hésitez pas non plus à oser parler de votre ressenti à votre responsable.

Votre épanouissement dépend de votre confiance en vous et se travaille au quotidien.
Il est possible de s’épanouir en s’en donnant la peine.
Le premier pas est d’en prendre pleinement conscience.

Bonne route !

 

Retour aux articles