La gymnastique de l’attitude bureau-maison

Qu’est-ce qui fait que l’attitude de certains est différente au bureau et à la maison ? Parfois plus patients, parfois plus directifs, parfois plus boute-en-train…

Si certaines familles avaient l’occasion d’observer discrètement le papa rieur, la maman discrète ou l’oncle désorganisé qu’elles connaissent en privé sur leurs lieux de travail, elles seraient peut-être étonnées…

Pourquoi fait-on preuve de beaucoup plus de patience avec les collègues qu’avec les proches ? 
Tout d’abord parce que pour s'épanouir professionnellement, les compétences ne suffisent pas. L’intégration est primordiale, aussi bien dans l’équipe que dans la culture d’entreprise.
Ensuite parce qu’il est courant de « jouer un rôle » au boulot.
Seules certaines facettes de notre personnalité ressortent dans notre vie professionnelle et d’autres, parfois fort différentes, dans l’intimité. Suivant qu’elles soient plus ou moins marquées, elles s’amplifieront et ressortiront chacune différemment.

L’idéal est, bien sûr, de ne pas laisser s’installer une trop grande distance entre nos deux personnalités. D’autre part, il est normal que certains postes nécessitent, par exemple, une très grande rigueur que l’on doit canaliser une fois à la maison histoire de souffler un peu. De plus, notre famille n’est pas notre hiérarchie, nos collègues ou nos employés et il est important de laisser tout le monde à sa place !

Certaines conditions de travail peuvent aussi forcer des facultés spéciales à se développer et changer notre nature peu à peu.

En conclusion, si de nombreux emplois nécessitent une bonne entente d’équipe pour être agréables, ils nécessitent souvent aussi sérieux et respect hiérarchique. La vie en entreprise est un parcours en soi, il faut un grand sens de l’interprétation et de l’adaptation afin de se situer et de parfaitement doser l’attitude idéale en vue de profiter d’excellentes conditions de travail. Il faut aussi pouvoir laisser tomber le masque une fois la porte du bureau refermée.

Véritable gymnastique !

03/04/2017

 

Retour aux articles