On a toujours le temps... Fini la procrastination !

Vous reportez sans cesse certaines tâches à plus tard ? Vous vous retrouvez avec des dossiers importants à boucler en dernière minute ? Malgré vos moments de détente, vous demeurez stressé et fatigué ? Cela ressemble au syndrome de la procrastination… Voyons ensemble comment optimiser votre temps !

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la procrastination, ce phénomène qui consiste à remettre sans cesse au lendemain ce qu’on devrait ou voudrait faire le jour-même. Vous consacrez trop de temps temps à des futilités et vous vous retrouvez fin de journée à n’avoir pas fait la moitié de vos tâches ?   

Il existe de nombreuses de techniques pour enrayer ce comportement. L’une d’elles consiste à scinder vos tâches (celles qui peuvent sembler insurmontables et provoquer un blocage) en plusieurs petites étapes, afin de désamorcer la situation et de tout classer grâce à la matrice d’Eisenhower. Concrètement, cette matrice vous aide à hiérarchiser vos tâches (il s’agit à la base d’un outil de management transposé au domaine du développement personnel/professionnel).

La matrice comprend quatre catégories, dans lesquelles vos tâches sont réparties en fonction de leur importance et de leur degré d’urgence. L’important sera de distinguer celles qui vous permettront de progresser personnellement et/ou professionnellement, de celles qui sont urgentes et souvent liées aux objectifs d’une autre personne ou de l’ordre de l’imprévu.

Important/urgent : doit être réglé immédiatement (crises soudaines, deadlines, imprévus)
Important/non urgent : a un impact à long terme, mais ne doit pas être réglé dans l’immédiat
Non important/urgent : interruptions dans l’exercice d’une tâche (certains mails, appels, meetings…)
Non important/non urgent : procrastination (activités plaisantes mais vides et chronophages)

Est important tout ce qui aura des conséquences négatives si non réalisé ; est urgent tout ce qui doit être fait dans l’immédiat ou dans un délai très court.

En pratique, commencez par établir une liste honnête de tout ce que vous faites dans une journée et dispatchez les tâches selon le canevas présenté ci-dessus (vous vous apercevrez rapidement que, la plupart du temps, vous voyagez entre la première et la quatrième catégorie : vous êtes soit dans l’urgence, soit dans la fausse détente, ce qui provoque stress et fatigue). Ensuite, ajoutez à cette liste les tâches que vous ne faites pas mais que vous aimeriez/devriez faire.

Ainsi classifiées, vous pourrez mieux vous rendre compte des tâches prioritaires à accomplir, à déléguer ou à abandonner et votre esprit s’en trouvera allégé !

 

06/06/2018