Le changement, un accomplissement

Autrefois marginal, aujourd’hui une banalité, le changement d’orientation professionnelle est entré dans les moeurs et attire actuellement de plus en plus de travailleurs. Beaucoup y pensent, de plus en plus sautent le pas !

Pourquoi changer de métier ? 

Par envie de changement de statut, pour cause de travail répétitif, par souhait d’une hausse de la qualité de vie (par le salaire ou par le temps consacré au boulot et au privé), par insatisfaction croissante dans la fonction exercée, pour cause de succession de contrats à court terme, par nécessité de réorganisation privée, par l’absence d’opportunités d’évolution, par sentiment de routine qui s’est installée, par envie de cumuler les expériences, pour des problèmes d’ambiance avec les collègues, pour un changement de vie et de région… Les motivations sont aussi nombreuses que différentes, mais sont toutes légitimes !

Notons que les personnes plus âgées auront tendance à choisir leur réorientation sur des critères tels que le salaire, le grade à pourvoir, la liberté de mouvement ou la recherche d’un poste moins stressant ou moins physique.

Il faut, avant tout, se poser les bonnes questions et voir les avantages et les inconvénients de la situation actuelle et les comparer avec la situation future. Voyez aussi si votre entourage familial est prêt à vous soutenir (et parfois vous suivre) dans vos nouveaux projets et quelles conséquences cela aura pour lui.

Les avantages sont nombreux pour vous-même puisqu’une nouvelle motivation vous submergera, vous ferez des découvertes professionnelles et humaines et vous gagnerez en expérience, que le projet aboutisse ou non.

Il convient aussi de bien se renseigner par rapport au secteur visé et à la réalité du marché afin de mettre toutes les chances de votre côté. Ne vous lancez pas dans un secteur totalement bouché ou en perte de vitesse, par exemple. Intéressez-vous aux nouvelles technologies et aux nouveaux aspects que l’époque actuelle peut vous offrir, il y a un panel de possibilités. Certaines régions sont aussi propices à des secteurs d’activité bien précis à exploiter (industrie, tourisme, etc).

Rencontrer des professionnels du secteur convoité peut aussi se révéler très éducatif et riche en informations.

Beaucoup de responsables RH verront cette seconde vie comme une opportunité plutôt que comme un inconvénient.

Une précieuse aide: le bilan de compétences

Il vous aidera à faire le point sur vos objectifs, vos points forts et faibles, vos envies, mais aussi à analyser vos compétences, tant professionnelles que personnelles dans le but de définir et peaufiner votre objectif professionnel (avec ou sans éventuelle formation) en identifiant le type de changement désiré: lieu de travail, poste, domaine, style de vie visé.

En conclusion, sachez que le marché de l’emploi est en constante évolution et que si vous avez l’impression d’avoir une occasion de vous reconvertir, c’est que vous êtes en recherche de changement, peut-être de façon inconsciente, mais elle est là, donc prenez la peine d’y réfléchir.

 

« Il n’y a rien de négatif dans le changement, si c’est dans la bonne direction » Winston Churchill